Choisir d’épouser ses peurs pour vivre l’univers de ses possibles !

Ça y est ! Le changement vous apparaît comme étant une évidence vers votre mieux-être, celui avec qui vous avez maintenant envie de cohabiter dans votre quotidien. Vous êtes prêt à faire le premier pas vers ce but fixé en tête, mais une ombre se pointe sur votre route ! Celle-ci prend de plus en plus d’ampleur et se braque devant vous. Cette ombre a un nom, on l’a surnomme la peur et elle vous immobilise sur place. Et s’il était plutôt possible de la regarder autrement, de lui tendre la main et de l’épouser consciemment ?

Au cours des dernières années, nous avons toutes deux procédé à un important changement de carrière et à de régulières sorties de zone de confort. Si nous avions laissé nos peurs nous immobiliser, nous demeurons convaincues que nous n’aurions pas eu l’opportunité de vivre ces incroyables et enrichissantes aventures qui ponctuent depuis notre vie.

 

Nous avons réalisé qu’utiliser notre peur comme un puissant levier pouvant nous propulser vers ce qui importait à nos yeux était plus gagnant que de demeurer paralysée ou encore que de tenter de la combattre ! En osant sortir de notre réalité, soit notre zone de confort, nous avons mis complètement nos deux pieds dans notre zone de dépassement, soit l’univers de nos possibles ! Et deviner quoi ? Nos pieds n’ont jamais autant aimé danser qu’à cet endroit précis ! De quelle façon arrivons-nous à épouser concrètement et de façon régulière la peur ? En la reconnaissant, en l’accueillant et en s’y exposant par l’action !

Dans cet article, nous ne voulions pas aborder le thème de la peur sans nommer le fait qu’il est tout à fait normal de ressentir à l’occasion cette émotion. Lorsque nous l’avons réalisé dans notre vie, nous avons décidé de véritablement la reconnaître et l’accueillir sans jugement lorsqu’elle se présenterait à nous. Quelle libération ce fut ! Exit le sentiment de culpabilité ! En plus, nous avons aussi compris que nous étions loin d’être différentes des autres… la sensation d’être apeurée ponctuellement était commune ! Ouf ! Nous étions donc NORMALES ! À partir de ces constats, nous avons choisi de la vivre différemment et c’est ainsi que nous avons commencé plus régulièrement et graduellement à l’embrasser par des pas concrets. Cela nous a permis de découvrir la force de dépassement présente en chacune de nous et a aussi favorisé un état d’esprit de confiance en soi et en la vie. Plus nous avancions et nous nous dépassions avec, à nos côtés, notre peur, plus nous réalisions le courage qui nous habitait. Inutile de dire que cela favorisait ensuite encore plus notre passage à l’action pour atteindre nos objectifs.

 

Vous l’aurez donc compris, pour épouser une peur, si tel est notre besoin actuel, il est notamment fort utile d’agir et de passer à l’action ! Pourquoi ? Parce qu’en passant à l’action, nous repoussons nos limites, celles que nous nous imposons de façon consciente ou non. Les repousser nous amènera à prendre des risques calculés, alignés à nos valeurs et respectueux de notre entourage. Cette mise en action contribuera à élargir notre zone de confort en faisant de nouveaux apprentissages, en développant de nouvelles capacités et en augmentant notre confiance en soi. En nous mariant ainsi à la peur et en passant à l’action, nous deviendrons plus courageux et compétents pour traverser les moments difficiles de notre vie et mieux vivre les changements.

 

Ainsi, s’engager oui, mais comment le faire plus facilement ? Nous vous suggérons aujourd’hui de vous reconnecter à vos ressources internes telles la confiance en soi, le courage et la détermination, en vous rappelant une expérience de réussite lors d’un changement. Après tout, vous possédez déjà tous et toutes de nombreuses ressources qui ne demandent pas mieux que d’être mises de l’avant ! En les mobilisant à nouveau dans ce contexte bien précis qu’est celui d’avancer en compagnie de votre peur, vous vous permettrez de vous développer davantage et de vous dépasser.

 

Également, il peut aussi être fort utile de choisir de faire appel à des ressources externes. Pensons par exemple à la décision de suivre des formations pour développer davantage certaines de vos capacités, d’utiliser les services d’un professionnel (coach, psychologue…) pour être accompagné ou encore de prendre en exemple une personne que vous admirez pour sa capacité à passer à l’action en compagnie de sa peur.

 

Pensez aux actions les plus susceptibles d’être pertinentes pour vous et, tout en visualisant la situation, imaginez les ressources nécessaires et les solutions qui pourraient vous aider à traverser les difficultés possibles. Nous croyons qu’en vous mettant en action, en ayant en tête que vous êtes en éternel apprentissage et en vivant des succès, vous développerez probablement comme nous la forte envie de vous dépasser de plus en plus en vous lançant vous-même des défis. Vous réaliserez à quel point vous portez tout au fond de vous une force ne demandant qu’à émerger : votre courage !

 

En terminant, rappelez-vous que vous détenez le pouvoir de créer votre vie selon vos propres aspirations. En choisissant d’épouser la peur, il vous sera plus facile de prendre votre vie en main pour vous réaliser pleinement et ainsi vous ouvrir à l’univers de vos possibles, car vous ne demeurerez plus immobilisé quand vous aurez plutôt envie d’avancer. Vous êtes la personne toute désignée pour réunir les forces qui vous habitent afin de développer tout le potentiel qui sommeille en vous.

 

Bonne route en compagnie de vos peurs !

 

Par Et si c’était ça le bonheur

Marie-Christine Duquette & Annie Germain

 

Et si c’était ça le bonheur

http://www.anniegermain.com/ et http://delamour.ca/

http://mariechristineduquette.com/

 

Référence : Jeffers, Suzanne. Tremblez, mais osez!, Paris, Éditions Marabout, 2001, 223 p.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *